Panty & Stocking with Garterbelt, BLAM !

Bon, déjà, je vous préviens, je n’ai regardé que deux épisodes sur treize pour le moment, donc si il y a quelques conneries par-ci par-là prévenez-moi.

Panty & Stocking with Garterbelt déjà, rien qu’avec le titre ça fait tâche. Pourtant, le studio d’animation à l’origine de l’anime, la Gainax (Tengen Toppa Gurren Lagann, Neon Genesis Evangelion, FLCL) , nous avait habitué plutôt à des productions un peu plus sérieuses et moins « grossières » au niveau du scénario et même du design qui pourrait largement vous rappeler les bonnes années 90 avec Cartoon Network (on pourra directement penser aux Super Nanas par exemple). En fait, je reste vraiment, mais vraiment partagé pour le moment, parce que l’on y gagne quand même un grain d’originalité en essayant de se démarquer de la masse des animes traditionnels japonais.

Panty et Stocking, sous la conduite du pasteur afro Garterbelt, sont deux anges chargées de combattre les fantômes nés de l’obscurité régnant dans les cœurs des habitants de Daten City. Munis de super-pouvoirs et aidées de leur automobile See Through, on ne saurait dire si leur prérogative relève du paradis ou de l’enfer… (Animeka) 

Vous avez vu, en seulement 4-5 lignes nous avons bouclés le synopsis, preuve que cet anime n’accorde pas au scénar’ une grande importance. D’un côté nous avons Panty, jeune femme aux cheveux d’or un peu pupute, débile, arrogante et hautaine sur les bords qui couche avec tous les garçons qu’elle voit sur son chemin (l’anime est donc destiné aux plus grands d’entres vous). En fait, c’est un peu la « Tsundere » de l’anime (un peu faut avouer) car elle est toujours prêt à râler quand on est pas de son avis. D’un autre côté nous avons Stocking, jeune fille au look gothique, un peu introvertie et nonchalante. Les deux personnages laissent en effet à désirer à première vue mais … *roulement de tambour* ils ont la CLASSE même si l’humour de l’anime, donc des personnages est un peu le pipi-caca poussé à l’extrême ça me convient, car faut dire que je me suis un peu « lâché » en regardant cette production de Gainax.

Tout d’abord, ce qui est bien, ce sont les transformations en Magical Girls des deux nanas qui est juste sublime. On découvre alors là toute la puissance de la Gainax qui nous livre-là un vrai BEAU design, mais seulement pour un moment, juste leur transformation. Pourtant, on avait tous dit que le design de l’anime laissait à désirer par sa simplicité. Et bien, pas tout à fait. L’ambiance Bande Dessinée (présence d’onomatopées par exemple, « déformation » de la vitesse, de la taille etc.) donne un vrai style à Panty And Stocking with Garterbelt et ça j’aime bien, on se sent un peu comme dans un Marvel puisque l’ambiance « américaine » y est, et ça j’aime bien. Sauf que ça suffit pas je pense, puisque l’anime ne nous propose rien de bien concret au niveau du scénario. Ce qui fera flancher le tout même si le contenu reste osé.

En conclusion je reste un peu déçu, l’anime se cherche pour le moment, fallait y penser plus tôt. En revanche, j’ai bien aimé ton « américain » et « Cartoon » donné à l’anime. C’est un peu la perle rare qui a raté son coup, dommage puisque les deux protagonistes avait une certaine classe qui donnait un bon coup de punch à un anime quasiment sans âme où tout va trop vite selon moi …

PS : Les armes des deux anges sont leurs culottes, wtf. ôO

Publié dans ANIME, ANIMES, Sama | Tagué , , , , | 7 commentaires

Avec Star Driver, deviens un BG galacticos !

Star driver

Salut à tous ! Pour ce premier « vrai » billet j’avais envie de parler d’un anime actuellement diffusé au Japon (Cf « Animes Automnes 2010 » sur Otakult), la période des « Animes de l’automne ». A la base je voulais parler de l’anime très typé « Cartoon Network » de la Gainax, Panty And Stocking With Garterbelt, mais non. J’ai préféré vous parler de ce « Star Driver – Kagayaki no Takuto » qui se révèle – après seulement trois épisodes visionnés à mon actif – être une très bonne surprise de la part du studio Bones.

Pour être franc, je n’attendais pas grand chose de l’anime (même si le studio Bones est tout de même une référence dans le domaine de l’anime puisque ce dernier a notamment oeuvré sur Eureka Seven, Darker Than Black ou même sur l’adaptation animée de FMA) tant par son chara design (plus que moyen à première vue)  que par son scénario, que j’avais pas très bien lu d’ailleurs …

Échoué sur une plage, Tsunashi Takuto est secouru par Wako Agemaki et Sugata Shindo alors qu’il est encore inconscient. Hébergé chez Shindo, il apprend à son réveil que ses deux sauveurs sont fiancés et que Wako est l’une des quatre prêtresses de l’île où il s’apprête à faire ses études. Informé lors de la réunion des nouveaux élèves de l’interdiction d’approcher la mine abandonnée, il passe outre et se heurte à l’Organisation de la Croix Etoilée, dont les membres viennent de séquestrer Wako avec l’intention de se servir d’elle pour poursuivre l’activation des Cybody (marionnettes masquées pouvant se transformer en géantes entités robotiques), nécessaires pour accéder à un espace dimensionnel, figé dans le temps.
Mais comment Takuto a-t-il pu suivre le Cybody ennemi dans cet espace sans équipement et quelle est cette lumière blanche qui s’échappe de son torse ? (Animeka)

Après avoir lu ceci je pense que ça peut être plus clair que les premiers synopsis qui nous parvenaient avant la diffusion de l’anime au Japon.

L’anime n’est pas au sens propre du terme un « Shonen Mecha » mais plutôt un « Bishounen Mecha », l’allure du héros (qui peut faire vaguement penser à celle de Lelouch de Code Geass), de certains autres personnages masculins et d’une phrase déjà devenue célèbre le confirment.

Star Driver TRANSFORMATION §§

En fait, Star Driver brille par sa classe. Vous connaissez les transformations des Magical Girls ? Et bien elles sont présentes ici, mais avec un mec, Takuto qui nous fait une putain de transformation quand il entre dans son Cybody, sorte de « Super Robot » géant. En fait, il y a une légende dans cet anime, celle du « Beau Gose Galactique » (Non, ne pensez pas à TTGL) qui te remplit de PASSION (comme l’a fait TTGL) le long de l’anime. Et comme toujours, une organisation secrète apparaît, plus puissante que la Team Rocket de Pokémon, qui cherche à « capturer » le Bg Galactique. Concernant l’OST (je sais, les phrases ont tendances à se répéter mais il faut que je prenne mes marques !), et bien c’est un vrai plaisir de l’entendre, surtout « Monochrome » une musique que vous entendrez (très) souvent sans compter l’opening et l’ending qui sont tout deux très réussis. Je me ferai d’ailleurs une joie de les réécouter !

Après seulement trois épisode vu, je peux dire que cet anime, et bien c’est de la bombe. Bon, j’ai vraiment eu du mal à résumer puisque le scénario à l’air d’être un peu du grand n’importe quoi. Il est assez incompréhensible, peut-être que par la suite tout s’éclairera et que l’anim sera encore plus CLASSIEUX que maintenant. En attendant, je ne reste pas sur mes gardes et je regarde l’anime de bout en bout parce que la coupe de Takuto est trop omfg.

Publié dans ANIMES, MANGAS, Sama | Tagué , , , , , | 3 commentaires

Shaft, crois en moi qui croit en toi !

    Noodle - Gorillaz

Gorillaz c’est trop la classe !
Je pense qu’il y a un début à tout alors je vais me lancer. Je vais même pas me présenter puisque j’ai récemment ajouté un onglet sur le blog, « Qui est Shaft ». J’avais à l’origine un blog sous Gamekult (que j’avais gardé pendant quasiment un an) mais j’ai eu l’idée (d’un coup de tête en plus !) de passer sous WordPress (parce que c’est trop la classe tiens !), il faut un début à tout, bref. Mon blog sera consacré à la culture japonaise mais pas que ! La musique, les Jeux Video et des tas d’autres sujets seront traités. J’essaye en effet d’être un minimum original parce que des blogs qui parle de la Pop Culture (ou sous-culture) jap’ on en compte par dizaine de milliers. On a carrément l’impression de se perdre dans cette mer. C’est pour ça que gna gna et gna gna. Mais je me dit que ça peut-être marrant de faire un blog quand on voit tout ces passionnés déchaînés quand ils entendent le Hare Hare Yukai (NAN JE DANSE PAS.) d’Haruhi. Cela me fait sourire en fait, tant de passion ! J’espère donc que cette passion sera bien utilisée, dans mon cas, je dessine pas mal, d’ailleurs il faut que je me chope une tablette graphique un de ces jours. °°
Allez, Tchuss et à la prochaine bande d’otaks’ !

Publié dans ANIMES, Divers, EGO, JEUX-VIDEO, MANGAS | Tagué , , | Laisser un commentaire